Spectacle « à la conquête de mon rêve »

Rencontres Internationales de la Jeunesse à Creil

                                                 Présentation générale du spectacle

Les Rencontres Internationales de la Jeunesse 2015 rassemblent à Creil, du 20 au 27 juillet 36 jeunes et 9 animateurs provenant de 11 villes dans 9 pays (Tunisie, Palestine, Allemagne, Sénégal, Pologne, Norvège, Angleterre, Hongrie et France).

Pendant une semaine, ils ont participé à différents ateliers, dont des ateliers artistiques qui leur ont permis de créer et jouer un spectacle que vous allez voir (ci dessous).

Ces ateliers étaient coordonnés par Kelly Kells, une artiste du bassin creillois, danseuse, chanteuse et metteur en scène de ce spectacle. Elle a été accompagnée par d’autres artistes locaux :  La Criz graffeur, Malko danseur hip hop et l’association Hold Up Team.

Les jeunes  vous proposent aujourd’hui de voir le résultat de leurs trois après-midis d’ateliers dans 4 disciplines différentes: écriture et chant, danse, théâtre et graffiti, autour du sujet commun « A la conquête de mon rêve, bâtir un monde meilleur ». Spectacle en anglais

1 4514312

 

FacebookTwitterGoogle+Partager

Violence conjugale GUIDE DE MERU

 A qui s’adresser ?

Numéros d’urgence

Police – Gendarmerie : 17

SAMU : 15

Hébergement : 115

Pompiers :  18

Associations d’écoute

Violences conjugales infos : 3919

Du lundi au samedi de 8h à 22h et jours fériés de 10h à 20h

Vous subissez des violences de la part de votre conjoint(e). C’est une infraction pénale. Faites valoir vos droits.

Brigades de Gendarmerie

Auneuil :  03 44 47 59 17

Chaumont-en-Véxin :  03 44 47 55 17

Le-Coudray-St-Germer :  03 44 81 36 17

Méru :  03 44 52 39 17

Mouy :  03 44 26 00 17

Noailles :  03 44 03 55 17

Saint-Crépin-Ibouvillers :  03 44 08 00 17

Information et accès aux droits des victimes (CIDFF)

Maison de la Justice et du droit – 6 rue Louis Bloquet

3ème vendredi après-midi du mois de 13h30 à 17h

Prendre rendez-vous au :  07 81 67 69 64

Association Aide aux victimes 60 / Antenne Entraide

Maison de la Justice et du droit – 6 rue Louis Bloquet

1er et 3eme jeudi du mois de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h 03 44 06 78 78

Tribunal de Grande Instance / Bureau d’aide juridictionnelle

20 bd Saint Jean :  03 44 79 60 60

Vous êtes blessé(e), vous devez vous faire soigner et faire constater vos traumatismes physiques et/ou psychologiques

Centre hospitalier de Beauvais – UMJ (Unité médico-judiciaire)

40 av Léon Blum : 03 44 11 21 21

Vous décidez de rester dans le logement conjugal : vous pouvez demander une ordonnance de protection auprès du juge aux

affaires familiales (ex : éviction du conjoint violent)

Tribunal de Grande Instance

20 bd Saint Jean : 03 44 79 60 60

Vous décidez de quitter le logement familial. Vous n’avez pas d’autre possibilité de logement.

Appeler le 115

Vous êtes sans ressources. Selon votre âge et votre situation familiale, vous pouvez recevoir le Revenu de Solidarité Active.

Vous avez besoin d’un accompagnement social.

caf – www.caf.fr : 0810 256 080

Conseil Général/Maisons départementales de la Solidarité

Chaumont-en-Vexin – 23 rue de la République :  03 44 10 83 85

Méru – 7 rue François Truffaut :  03 44 10 74 30

Chambly – 158 rue Raymond Joly passage des écoles : 03 44 10 72 70

Boislisle – 69 rue Victor Hugo (Beauvais) : 03 44 10 77 05

Noailles – 82 rue de Paris : 03 44 10 79 80

CCAS

Méru – 24 rue Voltaire : 03 44 52 34 00

Ou renseignements auprès de votre mairie

Vous avez besoin d’un soutien pour vous maintenir dans votre emploi ou pour rechercher un emploi.

Pôle Emploi : 3949

Méru – Mission locale – 13 rue Charles Boudeville : 03 44 52 35 89

Vous avez besoin d’un autre type d’accompagnement :

Accueil de jour

Beauvais – Entr’Elles – 11 rue du Morvan : 09 83 94 91 44

Soutien psychologique

Aide aux victimes 60 / Antenne Entraide :  03 44 06 78 78

APCE : 03 44 45 71 93

AFVV : Groupe de paroles sur Compiègne : 06 34 32 90 71

Centre Médico-psychologique

Méru – 77 rue Louis Bloquet : 03 44 52 00 56

Médiation familiale / Conseil conjugal et familial

APCE – Rendez-vous sur Beauvais :

Conseil conjugal. et familial. :  06 61 39 02 41

Médiation familiale :  06 07 15 85 26

Conseil Conjugal : Contacter les Maisons départementales de Solidarité

Violences conjugales

Victimes, témoins,

Réagissez

Appelez le 3919

www.stop-violences-femmes.gouv.fr

Violence Conjugale GUIDE DU COMPIEGNOIS

A qui s’adresser ?

Numéros d’urgence

Police – Gendarmerie :  17

SAMU :  15

Hébergement : 115

Pompiers : 18

Associations d’écoute

Violences conjugales infos : 3919

Du lundi au samedi de 8h à 22h et jours fériés de 10h à 20h

Vous subissez des violences de la part de votre conjoint. C’est une infraction pénale. Faites valoir vos droits.

Commissariat de Police Compiègne, présence d’une intervenante

sociale – 41 rue Saint Germain :  03 44 36 37 37

Bureau de police Margny :  03 44 36 32 80

Brigades de Gendarmerie

Attichy : 03 44 42 75 17

Choisy-au-Bac :  03 44 85 42 17

Compiègne :  03 44 40 00 45

Estrées-Saint-Denis :  03 44 91 62 17

Guiscard :  03 44 43 53 17

La-Croix-St-Ouen :  03 44 91 61 17

Lassigny :  03 44 43 80 17

Noyon :  03 44 93 39 17

Ressons-sur-Matz :  03 44 42 79 17

Ribécourt-Dreslincourt :  03 44 75 82 17

Information et accès aux droits des victimes (CIDFF)

Différents lieux de permanences :  07 81 67 69 64

Association Aide aux victimes 60 / Antenne Ré-Agir :

11 rue Henri de Séroux :  03 60 45 15 78 ou 07 86 62 02 95

Noyon – Maison de la Justice et du Droit

1 pl Bertrand Labarre  03 44 44 28 67

Tribunal de Grande Instance / Bureau d’aide juridictionnelle

11 rue Henri de Séroux  03 44 38 35 11

Permanences d’avocat (en fonction des ressources)  03 44 53 66 89

Vous êtes blessée, vous devez vous faire soigner et faire constater vos traumatismes physiques et/ou psychologiques

Centre hospitalier de Compiègne – UMJ (Unité médico-judiciaire)

8 av Henri Adnot 03 44 23 60 00

Vous décidez de rester dans le logement conjugal : vous pouvez demander une ordonnance de protection auprès du juge aux

affaires familiales (ex : éviction du conjoint violent)

Tribunal de Grande Instance de Compiègne

11 rue Henri de Séroux  03 44 38 35 11

Vous décidez de quitter le logement familial. Vous n’avez pas d’autre possibilité de logement.

Appeler le 115.

Vous êtes sans ressources. Selon votre âge et votre situation familiale, vous pouvez recevoir le Revenu de Solidarité Active.

Vous avez besoin d’un accompagnement social.

CAF – www.caf.fr : 0810 256 080

CONSEIL GENERAL/Maisons Départementales de la Solidarité

Compiègne – 8 bis rue Clément Bayard : 03 44 10 43 30

Région compiégnoise – 8 bis rue Clément Bayard : 03 44 10 83 45

Thourotte – 22 rue Jean Jaurès : 03 44 10 75 85

Noyon – 97 boulevard Schumann : 03 44 10 42 80

CCAS

Compiègne – Place de l’hôtel de Ville : 03 44 40 72 00

Noyon – Hôtel de Ville : 03 44 93 36 36

Ou renseignements auprès de votre mairie

Vous avez besoin d’un soutien pour vous maintenir dans votre emploi ou pour rechercher un emploi.

Pôle Emploi : 3949

Mission locale : Compiègne – 14 rue d’Amiens : 03 44 36 34 44

Noyon – 29 rue Saint Eloi : 03 44 09 86 30

CIDFF (AIE) – 62 rue Molière – Margny : 03 44 36 52 70

Vous avez besoin d’un autre type d’accompagnement :

Accueil de jour

Compiègne – Entr’Elles – 2 bis rue de Noyon :  09 81 29 00 48

Soutien psychologique

AFVV : Entretiens individuels : 06 76 28 13 78

Groupe de paroles : 03 44 36 52 70

Aide aux victimes 60 / Antenne Ré-Agir : 03 60 45 15 78

Centre Médico-psychologique

Compiègne – 12 rue St Germain : 03 44 20 15 89

Noyon – Av Alsace Lorraine : 03 44 44 18 76

Médiation interculturelle

AMI – 18 bis, rue Winston Churchill : 03 44 20 48 24

Médiation familiale / Conseil conjugal et familial

APCE – Margny les Compiègne – 589 avenue Octave Butin

Médiation familiale :  06 52 40 27 28

Conseil conj. et fam. :  07 81 20 55 43

AEM : 03 44 72 73 16

Conseil conjugal : contacter les Maisons Départementales de Solidarité

Violences conjugales

Victimes, témoins, Réagissez

Appelez le 3919

www.stop-violences-femmes.gouv.fr

Violence conjugale GUIDE DU CLERMONTOIS

A qui s’adresser ?

Numéros d’urgence

Police – Gendarmerie : 17

SAMU : 15

Hébergement : 115

Pompiers :  18

Associations d’écoute

Violences conjugales infos : 3919

Du lundi au samedi de 8h à 22h et jours fériés de 10h à 20h

Vous subissez des violences de la part de votre conjoint(e). C’est une infraction pénale. Faites valoir vos droits.

Brigades de Gendarmerie

Brenouille :  03 44 27 34 17

Catenoy :  03 44 77 34 17

Clermont :  03 44 50 02 21

Laneuville-Roy :  03 44 51 58 17

Liancourt :  03 44 69 66 17

Maignelay-Montigny :  03 44 51 55 17

Saint-Just-en-Chaussée :  03 44 19 45 17

Information et accès aux droits des victimes (CIDFF)

Mairie – Rue Pershing – 4ème mardi du mois de 9h à 12h :

Prendre rendez-vous au : 07 81 67 69 64

Association Aide aux victimes 60 / Antenne Entraide

Différents lieux de permanences :  03 44 06 78 78

Tribunal de Grande Instance / Bureau d’aide juridictionnelle

Beauvais – 20 bd Saint Jean : 03 44 79 60 60

Vous êtes blessé(e), vous devez vous faire soigner et faire constater vos traumatismes physiques et/ou psychologiques

Centre hospitalier de Clermont – Urgences

Rue Frédéric Raboisson : 03 44 77 33 00

Vous décidez de rester dans le logement conjugal : vous pouvez demander une ordonnance de protection auprès du juge aux

affaires familiales (ex : éviction du conjoint violent)

Tribunal de Grande Instance

20 bd Saint Jean : 03 44 79 60 60

Vous décidez de quitter le logement familial. Vous n’avez pas d’autre possibilité de logement.

Appeler le 115.

Vous êtes sans ressources. Selon votre âge et votre situation familiale, vous pouvez recevoir le Revenu de Solidarité Active.

Vous avez besoin d’un accompagnement social.

CAF- www.caf.fr : 0 810 256 080

CONSEIL GENERAL/Maisons Départementales de la Solidarité

Clermont – 27 avenue Gambetta : 03 44 10 78 30

Liancourt – 35 rue Elise L’Hôtelier : 03 44 10 78 70

Saint Just en chaussée – 23 rue de Picardie : 03 44 10 77 40

Mouy – 1 passage des écoles : 03 44 10 83 25

CCAS

Clermont – Mairie – 7 rue du Général Pershing : 03 44 50 84 84

Ou renseignements auprès de votre mairie

Vous avez besoin d’un soutien pour vous maintenir dans votre emploi ou pour rechercher un emploi.

Pôle Emploi – 5 pl Camille Albert Sellier : 3949

Mission locale – 4 pl Camille Albert Sellier : 03 44 68 27 27

Maison de l’emploi et de la formation

2 rue Léo Lagrange : 03 44 50 90 50

Vous avez besoin d’un autre type d’accompagnement :

Accueil de jour

Entr’Elles – Beauvais – 11 rue du Morvan : 09 83 94 91 44

Compiègne – 2 bis rue de Noyon :  09 81 29 00 48

Nogent sur Oise – au CCAS :  06 59 00 11 80

Soutien psychologique

Aide aux victimes 60 / Antenne Entraide :  03 44 06 78 78

APCE : 03 44 45 71 93

AFVV : Groupe de paroles sur Compiègne : 03 44 36 52 70

Centre Médico-psychologique

Clermont – 38 rue Frédéric Raboisson : 03 44 78 24 87

Médiation familiale / Conseil conjugal et familial

APCE – Rendez-vous sur Beauvais ou Creil :

– Médiation familiale :  06 07 15 85 26

– Conseil conjugal et familial :  07 81 20 55 43

Conseil conjugal : contacter les Maisons Départementales de Solidarité

Violences conjugales

Victimes, témoins,

Réagissez

Appelez le 3919

www.stop-violences-femmes.gouv.fr

Violence conjugale GUIDE DU BASSIN CREILLOIS

A qui s’adresser ?

Numéros d’urgence

Police – Gendarmerie : 17

SAMU : 15

Hébergement : 115

Pompiers :  18

Association d’écoute

Violences conjugales infos : 3919

Du lundi au samedi de 8h à 22h et jours fériés de 10h à 20h

Vous subissez des violences de la part de votre conjoint. C’est une infraction pénale. Faites valoir vos droits.

Commissariat central de Creil, Présence d’une intervenante sociale

8 rue Michelet :  03 44 61 17 17

Commissariat de secteur Montataire :  03 44 25 83 39

Commissariat de secteur Nogent :  03 44 66 40 95

Brigades de Gendarmerie

Betz :  03 44 87 88 17

Chambly :  01 34 28 29 17

Chantilly :  03 44 57 33 17

Crépy-en-Valois :  03 44 94 50 17

Nanteuil-le-Haudouin :  03 44 88 34 17

Orry-la-Ville :  03 44 58 34 17

Pont-Saint-Maxence :  03 44 31 71 17

Saint-Leu-d’Esserent : 03 44 56 89 17

Senlis : 03 44 53 02 97

Verberie :  03 44 38 34 17

Information et accompagnement des victimes

CIDFF- Différents lieux de permanences :  07 81 67 69 64

Creil – Maison de la Justice et du Droit

26 rue Voltaire  03 44 64 46 70

Senlis – Association Aide aux victimes 60 / Antenne Rebondir

1 allée des soupirs  03 44 53 95 84

Tribunal de Grande Instance / Bureau d’aide juridictionnelle

Senlis – 26 allée des Soupirs  03 44 53 91 90

Permanences d’avocat (en fonction des ressources) 03 44 53 66 89

Vous êtes blessée, vous devez vous faire soigner et faire constater vos traumatismes physiques et/ou psychologiques

Centre hospitalier de Creil – UMJ (Unité médico-judiciaire)

67 bd Laennec  03 44 61 60 00

Vous décidez de rester dans le logement conjugal : vous pouvez demander une ordonnance de protection auprès du juge aux

affaires familiales (ex : éviction du conjoint violent)

Tribunal de Grande Instance

Senlis – 26 allée des Soupirs  03 44 53 91 00

Vous décidez de quitter le logement familial. Vous n’avez pas d’autre possibilité de logement.

Appeler le 115

Vous êtes sans ressources. Selon votre âge et votre situation familiale, vous pouvez recevoir le Revenu de Solidarité Active.

Vous avez besoin d’un accompagnement social.

CAF – 2 rue Ch.Auguste Duguet : 0810 256 080

CONSEIL GENERAL/Maisons Départementales de Solidarité

Creil – 22 Boulevard Pierre Mendes France : 03 44 10 76 00

Montataire – 31 rue de la République : 03 44 25 51 41

Nogent sur Oise – 3 rue Jean De La Fontaine : 03 44 10 80 50

Crépy – 14 avenue Sadi Carnot : 03 44 10 44 30

Senlis – 16 rue Bellon : 03 44 10 78 90

Chantilly – Centre commercial Cité Lefébure : 03 44 10 74 80

Pont Sainte Maxence : 03 44 10 44 05

CCAS

Creil – 80 rue Victro Hugo : 03 44 29 51 60

Senlis – Mairie – place Henri IV : 03 44 32 00 73

Ou renseignements auprès de votre mairie

Vous avez besoin d’un soutien pour vous maintenir dans votre emploi ou pour rechercher un emploi.

Pôle Emploi : 3949

Creil – Mission locale – 3 sq Libération : 03 44 24 22 07

CAC – CIDFF – Différents lieux de permanences : 03 44 64 56 81

Senlis – MEF et Mission locale – Place de la gare : 03 44 31 91 02

Vous avez besoin d’un autre type d’accompagnement :

Accueil de jour

Nogent sur Oise – Entr’Elles au CCAS :  06 59 00 11 80

Soutien psychologique

Aide aux victimes 60 / Antenne Rebondir :  03 44 53 95 84

AFVV : Entretiens individuels : 06 76 28 13 78

Groupe de paroles sur Compiègne : 06 34 32 90 71

Centre Médico-psychologique

Creil – 2 rue Victor Hugo : 03 44 55 20 34

Senlis – 7 av Mal Foch : 03 44 53 50 90

Médiation sociale et culturelle

CIMS – 2 rue Denis Papin – Creil : 03 44 28 94 63

Interm’Aide – 2 rue des Acacias – Creil : 03 44 64 14 14

Médiation familiale / Conseil conjugal et familial

APCE : Médiation familiale :  06 07 15 85 26

Conseil conj. et fam :  06 61 39 02 41

AEM : 26 rue Voltaire – Creil : 03 44 72 73 16

Conseil conjugal : contacter les Maisons Départementales de Solidarité

Violences conjugales

Victimes, témoins, Réagissez

Appelez le 3919

www.stop-violences-femmes.gouv.fr

Violence conjugale GUIDE DU BEAUVAISIS

 A qui s’adresser ?

Numéros d’urgence

Police – Gendarmerie :  17

SAMU :  15

Hébergement :  115

Pompiers : 18

Associations d’écoute

Violences conjugales infos :  3919

Du lundi au samedi de 8h à 22h et jours fériés de 10h à 20h

Vous subissez des violences de la part de votre conjoint(e). C’est une infraction pénale. Faites valoir vos droits.

Commissariat central de Police Beauvais

Présence d’une intervenante sociale et d’une psychologue

19 pl Georges Clémenceau :  03 44 15 37 70

Brigades de Gendarmerie

Beauvais :  03 44 06 16 75

Bresles :  03 44 07 87 17

Breteuil :  03 44 80 27 17

Crévecoeur-le-grand :  03 44 13 80 17

Formerie :  03 44 04 50 17

Froissy :  03 44 80 68 17

Grandvilliers :  03 44 13 39 17

Marseille-en-Beauvaisis :  03 44 13 42 17

Songeons :  03 44 82 82 17

Information et accès aux droits des victimes (CIDFF)

Différents lieux de permanences :  07 81 67 69 64

Association d’Aide aux victimes 60 / antenne Entraide

Différents lieux de permanences :  03 44 06 78 78

Tribunal de Grande Instance / Bureau d’aide juridictionnelle

20 bd Saint Jean : 03 44 79 60 60

Vous êtes blessé(e), vous devez vous faire soigner et faire constater vos traumatismes physiques et/ou psychologiques

Centre hospitalier de Beauvais – UMJ (Unité médico-judiciaire)

40 av Léon Blum : 03 44 11 21 21

Vous décidez de rester dans le logement conjugal : vous pouvez demander une ordonnance de protection auprès du juge aux

affaires familiales (ex : éviction du conjoint violent)

Tribunal de Grande Instance – 20 bd Saint Jean : 03 44 79 60 60

Vous décidez de quitter le logement familial. Vous n’avez pas d’autre possibilité de logement.

Appeler le 115.

Vous êtes sans ressources. Selon votre âge et votre situation familiale, vous pouvez recevoir le Revenu de Solidarité Active.

Vous avez besoin d’un accompagnement social.

CAF – www.caf.fr : 0810 256 080

CONSEIL GENERAL/Maisons Départementales de Solidarité

Argentine – 18 avenue Flandres Dunkerque : 03 44 10 77 00

Brûlet – 28 rue Brûlet : 03 44 10 81 00

Saint Jean – 10 rue des métiers : 03 44 10 75 50

Breteuil – 58 rue Basse Saint Cyr : 03 44 10 75 00

Grandvilliers – 16 rue d’Amiens : 03 44 10 80 00

CCAS

Beauvais – Hôtel de Ville – BP 30425 : 03 44 79 41 08

Ou renseignements auprès de votre mairie

Vous avez besoin d’un soutien pour vous maintenir dans votre emploi ou pour rechercher un emploi.

Pôle Emploi – 2 rue de Sétubal ou Rue Dr Délie : 3949

MEF et Mission locale – 36 av Salvador Allende : 03 60 56 60 60

Vous avez besoin d’un autre type d’accompagnement :

Accueil de jour

Beauvais – Entr’Elles – 11 rue du Morvan :  09 83 94 91 44

Soutien psychologique

Aide aux victimes 60 – 20 bd Saint Jean :  03 44 06 78 78

APCE – 35 rue du Maréchal Leclerc : 03 44 45 71 93

LFSM – 11 rue Morvan : 03 44 02 91 44

Centre Médico-psychologique

Beauvais – 26 rue Pont d’Arcole : 03 44 02 53 85

Médiation familiale / Conseil conjugal et familial

APCE – 35 rue du Maréchal Leclerc – Beauvais :

Médiation familiale :  06 07 15 85 26

Conseil conj. et fam. :  06 61 39 02 41 ou 07 81 20 55 43

AEM 60 : 03.44.32.18.53

Conseil conjugal : contacter les Maisons départementales de Solidarité

Violences conjugales

Victimes, témoins,

Réagissez

Appelez le 3919

www.stop-violences-femmes.gouv.fr

Association Mouvement Vie Libre, LA SOIF D’EN SORTIR

 

VIE LIBRE

Association reconnu d’utilité publique, d’éducation populaire et de jeunesse.

Agréée organisme de formation.

Agréée pour représenter les usagers dans les hôpitaux et cliniques.

SES BUTS, SON PROJET

Fondé en 1953, le Mouvement VIE LIBRE est représentatif des malades alcooliques et de leurs proches. Principalement implanté dans le milieu populaire avec une attention particulière aux plus démunis en France et en Belgique, le MOUVEMENT VIE LIBRE aide les malades dans leur guérison, soutient et conseille leur famille…

L’objectif fondamental du Mouvement VIE LIBRE est axé non pas sur une idéologie mais sur une certitude, à savoir que tout malade peut guérir.

SES MEMBRES, QUI SONT-ILS?

Les Buveurs(ses) Guéris(es)

Anciens malades alcooliques, ils ont choisi de se soigner et d’aider à leur tour d’autres malades…Par leur abstinence et leur témoignage, ils apportent la preuve que chaque malade peut guérir.

Les Abstinents(es) Volontaires

Ils ont choisi l’abstinence comme acte de solidarité, ou par simple conviction…Leur abstinence librement consentie en fait le soutien indispensable des familles et des proches des malades.

Les Sympathisants(es)

Ne connaissant pas de problème particulier avec l’alcool et ayant choisi de ne pas vivre l’abstinence, ils participent aux actions et à la vie du mouvement;

Tous forment sur le terrain, une équipe d’aide aux personnes en difficulté avec l’alcool…

Ils sont les interlocuteurs des malades et de leurs familles, mais aussi des pouvoirs publics et de tous les acteurs de la lutte contre l’ALCOOLISME.

 

DES PARTENAIRES DE TOUS MILIEUX

Le Corps Médical

Il est acteur indispensable dans les soins du malade de l’alcool avec lequel il Définira le traitement et le suivi. Les alcoologues sont des partenaires essentiels du Mouvement VIE LIBRE.

Le Corps médico-social

Le monde populaire est plus touché que d’autres dans son intégrité sociale par l’alcoolisme. C’est pourquoi tous les professionnels et acteurs du secteur médico-social sont des partenaires essentiels pour accompagner le malade dans sa démarche de guérison et de réinsertion.

Les élus locaux, les éducateurs, les animateurs culturels, les milieux judiciaires et tous ceux qui sont à même de rencontrer les problèmes de l’alcoolisme ont aussi leur rôle à jouer.

L’alcoolisation et l’alcoolisme sont des problèmes majeurs qui intéressent toute la population. beaucoup de personnes y sont confrontées dans l’exercice de leur profession ou de leurs activités sociales. Le Mouvement VIE LIBRE ne peut agir seul et entretient des rapports étroits avec tous ses partenaires.

DES IDEES ORIGINALES

La Guérison

C’est le fer de lance du Mouvement VIE LIBRE. Autour de cette notion se retrouvent tous ceux qui ont le désir ou le besoin de se sentir guéris pour vivre leur abstinence sans contrainte.

Les cités, les HLM, les villages, les communes

Ce sont les terrains de l’action du Mouvement VIE LIBRE. L’efficacité des militants passe par leur implication dans la vie locale. Mais c’est au niveau national que doit se faire une prise de conscience du problème majeur de l’alcoolisation.

La lutte contre les causes

De l’alcoolisation et la sensibilisation de l’alcoolisme se font par une action directe sur les facteurs consommation et production. Mais aussi par l’intervention sur tous les facteurs indirects:

– sources de mal vivre

– chômage

– misère

– manque d’information.

Le plaisir retrouvé

Physiquement et moralement confisqué au malade alcoolique, fait partie de sa guérison. C’et pourquoi les loisirs et les fêtes prennent une place importante dans la vie des membres de Vie libre.

Une conception inédite de la lutte contre l’alcoolisme est la particularité du Mouvement VIE LIBRE par sa façon de prendre en compte tous les facteurs d’alcoolisation.

DES ACTIONS D’INFORMATION ET DE SENSIBILISATION

Envers les femmes

Les femmes rejoignent les hommes dans la consommation d’alcool. Leur mode d’alcoolisation en fait des malades de plus grande souffrance. Le Mouvement VUE LIBRE leur offre la possibilité de se retrouver et d’échanger entre buveuses guéries et abstinentes volontaires.

Envers les jeunes

L’âge de la première consommation rajeunissant sans cesse, il n’est pas rare de voir des jeunes de 20 à 25 ans dépendants de l’alcool. De plus, leur alcoolisation se couple généralement avec l’utilisation de substances illicites.

En milieux professionnels

Le Mouvement VIE LIBRE intègre à ses activités une formation de ses membres et organise des stages de sensibilisation à l’alcoologie en milieux professionnels et pour tout public.

Dans les milieux scolaires

La sensibilisation commence dès le plus jeune âge, à l’école en particulier. Le Mouvement VIE LIBRE avec le concours de tous les personnels enseignants organise des séances d’information.

Envers les milieux médico-sociaux

Le Mouvement VIE LIBRE est souvent appelé à témoigner et intervenir dans le cycle de formation des infirmières, aides soignants et médecins.

Dans le monde carcéral

Le Mouvement VIE LIBRE développe une action importante dans les prisons où les détenus eux-mêmes se prennent en charge. Des équipes sont constituées derrière les murs pour aider les prévenus malades à guérir et à mieux se réinsérer.

Envers l’opinion publique

Par des réunions d’informations, l’organisation de stands, la diffusion de journaux et de documents spécialisés.

Les militants et les animateurs du Mouvement VIE LIBRE peuvent répondre à toute demande de ceux qui désirent s’informer dans un but de prévention de l’alcoolisation et de l’alcoolisme.

Siège social: 8 Impasse Dumur 92110 Clichy

01-47-39-40-80 – www.vielibre.org

Afin de connaître les adresses du Mouvement VIE LIBRE en Picardie merci de cliquer sur ce lien: http://www.vielibre.org/joomla/images/stories/adresses/adnpic.htm

Afin de connaître les adresses du Mouvement VIE LIBRE en fonction de votre département merci de cliquer sur ce lien:

http://www.vielibre.org/joomla/index.php?option=com_content&view=article&id=68&Itemid=50

L’alcool, les drogues, la dépendance

 

l'alcoolL’ ALCOOL

 

http://www.alcoolassistance.net/2-158-L-alcool-ses-effets.php

http://www.alcooliques-anonymes.fr/

http://www.vivresansalcool.net/pages/Les_12_Etapes_des_Alcooliques_Anonymes-560097.html

http://www.saser.fr/alcool.html

http://www.inpes.sante.fr/

 

 

Source : Inserm, CepiDc.

En 2011, 89 hommes sont décédés à cause d’abus d’alcool (y compris psychose alcoolique) en Picardie. (31 dans l’AISNE, 34 dans l’OISE, 24 dans la SOMME).

249 hommes en ILE DE FRANCE

27 femmes sont décédées à cause d’abus d’alcool (y compris psychose alcoolique) en Picardie. (6 dans l’AISNE, 9 dans l’OISE, 12 dans la SOMME).

88 femmes en ILE DE FRANCE

Nous pouvons constater que les hommes sont plus touchés par l’abus d’alcool.

LES DROGUES

drogues

http://www.anpaa.asso.fr/

http://www.drogues.gouv.fr/alcool/

http://www.drogues-info-service.fr/

http://www.drogues.gouv.fr/

http://www.ifac-addictions.fr/centres-d-addictologies-region-parisienne.html

 

N’hésitez pas à partager ces liens, même si ça ne touche pas votre entourage.

Source Association prévention routier:

http://www.preventionroutiere.asso.fr/Nos-conseils/Toutes-les-fiches-conseils/Risques/Alcool-au-volant

L’alcool tient un rôle majeur dans la mortalité routière.

Une alcoolémie positive du conducteur est présente dans environ 30% des accidents mortels.

Plus de la moitié de ces conducteurs ont une alcoolémie supérieure à 1,5 g/l.

La grande majorité (plus des trois quarts) des conducteurs alcoolisés impliqués dans un accident sont des hommes.

Les  pics d’accident avec alcool surviennent en fin de journée, tout  particulièrement le week-end (vendredi, samedi, dimanche), avec une  dominante au petit matin pour les jeunes de 18 à 24 ans.

  • Le risque d’accident augmente avec l’alcoolémie :

– à 0,5 g/l il est multiplié par 2 ;
– à 0,8 g/l il est multiplié par 10 ;
– à 1,2 g/l il est multiplié par 35 !
(Selon la courbe de Borkenstein)

Selon les résultats de l’étude Sam (en 2005 et en 2011), les conducteurs ayant bu de l’alcool ont 8,5 fois plus de risques que les autres d’être responsables d’un accident mortel.

  • Pourquoi l’alcool est incompatible avec la conduite

L’alcool a un effet désinhibiteur et euphorisant qui modifie la perception des risques (vitesse, distance, conditions pour dépasser…)
Il provoque une mauvaise coordination des gestes, un allongement du temps de réaction ;  il trouble la vision ; il favorise l’agressivité, la somnolence …
Autant d’effets qui invitent à ne jamais mélanger alcool et conduite.

  • D’autres mélanges dangereux pour la conduite : cannabis, médicaments

Le risque de se tuer sur la route est multiplié par 14 pour un conducteur alcoolisé ayant consommé du cannabis.
Les effets néfastes pour la conduite de l’alcool peuvent être aggravés par certains médicaments, notamment les tranquillisants.